Terrain à bâtir : dans quel cas réaliser une étude géotechnique ?

terrain-a-batir-dans-quel-cas-realiser-une-etude-geotechnique

Terrain à bâtir : dans quel cas réaliser une étude géotechnique ?

Vous souhaitez vendre un terrain non bâti ? Vous avez un terrain constructible et voulez y faire construire une habitation ? Quel que soit votre projet, différentes démarches obligatoires sont à suivre, dont l’étude de sol. Selon la loi ELAN, l’étude géotechnique est obligatoire notamment si vous envisagez l’extension de votre maison. Voyons de plus près en quoi consiste l’étude de sol et quelle est son importance.

Pourquoi réaliser une étude géotechnique ?

Vous comptez vendre un terrain prêt à bâtir ? Faisant partie des diagnostics immobiliers, l’étude de sol permet au futur propriétaire de prendre connaissance des risques naturels liés à la qualité du sol. Pour le constructeur, cette étude lui permet de connaître les risques potentiels à prendre en compte et d’adapter ses techniques afin de sécuriser sa ou ses constructions.

Cette étude est obligatoire notamment si le terrain se trouve dans une zone argileuse. Elle est également imposée par la loi afin d’anticiper les risques de mouvement de terrain. Les mouvements de terrain, souvent liés à la sécheresse ou à l’hydratation des sols, peuvent effectivement engendrer des dégâts considérables et causer des sinistres.

Ces risques sont d’autant plus à craindre sur les sols argileux. En effet, ce type de sol voit son volume modifié suite aux changements météorologiques. En période de sécheresse, le sol argileux se rétracte. Durant la saison des pluies, ce dernier gonfle. Ces modifications, à répétition, impactent négativement les bâtiments.

Quelles sont les zones concernées ?

Pour savoir s’il est indispensable ou non de réaliser une étude géotechnique, vous devez définir dans quelle zone se trouve votre terrain. Le territoire est découpé en 4 zones, à savoir la zone:

  • D’exposition forte;

  • D’exposition moyenne;

  • D’exposition faible;

  • Sans exposition.

L’étude géotechnique est obligatoire si votre terrain se situe dans les zones d’exposition forte ou moyenne. Il s’agit, entre autres, des régions comme le Centre-Val de Loire, la région PACA ou la Nouvelle-Aquitaine. Ce document, réalisé par le vendeur, est annexé à la promesse de vente et remis à l’acquéreur. L’étude de sol doit suivre les ventes successives du terrain et a une validité de 30 ans.

Faut-il réaliser une étude géotechnique pour la réalisation de travaux de construction ?

L’étude de sol est aussi indispensable si vous comptez faire des travaux de construction ou agrandir votre maison. Celle-ci informe sur les caractéristiques du bâtiment. Elle précise également les dispositions de construction adaptées à la nature du sol.

Cette étude est nécessaire uniquement si la construction impacte sur les fondations, le système d’écoulement des eaux de pluie ou les échanges thermiques entre le terrain et l’habitation. C’est au propriétaire de faire réaliser l’étude géotechnique s’il compte construire une maison ou réaliser une extension (garage, véranda…) de plus de 20 m2.

Notons que deux études sont à réaliser : une étude géotechnique préalable (G1) et une étude géotechnique de conception (G2). La première étude permet d’identifier et de réduire les risques. La seconde étude, quant à elle, permet de vérifier si les fondations prévues par le constructeur sont en adéquation avec les caractéristiques et le comportement géotechnique du terrain.