Que faut-il prendre en compte avant d'acheter un appartement neuf ?

que-faut-il-prendre-en-compte-avant-d-acheter-un-appartement-neuf

Que faut-il prendre en compte avant d'acheter un appartement neuf ?

Vous avez trouvé un logement neuf qui remplit vos critères ? Avant de vous engager, il est important de vérifier certains points. Découvrez nos recommandations à chaque étape pour éviter les mauvaises surprises.

Les critères importants lors de la recherche d'un appartement neuf

Les solutions pour financer votre acquisition

Avoir une idée concrète de votre budget est essentiel pour bien organiser votre recherche d'un bien immobilier neuf. Prenez rendez-vous auprès de votre banquier pour connaître votre capacité d'emprunt.

Renseignez-vous également pour savoir si vous avez droit aux dispositifs et aides financières mis en place par l'État pour les futurs acquéreurs d'un bien immobilier (prêt à taux zéro, dispositif Pinel…).

Le montant des taxes et charges

Outre le prix d'achat de l'appartement, il est important de tenir compte des frais annexes pour calculer le coût total du projet. Ceux-ci comprennent la taxe foncière et la taxe d'habitation, comme lors de l'achat d'une maison individuelle. À ces coûts s'ajoutent les charges de copropriété. Elles comprennent :

  • L'entretien des communs (hall d'entrée, escaliers, toit…) ;
  • Les frais d'entretien de l'ascenseur, si l'immeuble en possède un ;
  • Les frais d'éclairage ;
  • Les coûts du personnel d'entretien et de gestion (gardien, agent d'entretien...)

L'environnement

Le bien est-il situé à proximité des transports en commun ? Y a-t-il des commerces et des écoles dans le quartier ? L'environnement influence la qualité et le confort de vie, mais donne également de la valeur au bien. En cas de revente, un bien situé dans un quartier attractif se vendra plus cher et plus facilement.

Les projets de construction à proximité

Avant d'acheter un appartement neuf, renseignez-vous sur les projets de construction et d'aménagements prévus autour de votre logement. Consultez le règlement de copropriété pour savoir si des commerces peuvent s'installer au rez-de-chaussée. Ce sont des sources potentielles de nuisances sonores. Rendez-vous également à la mairie pour prendre connaissance du plan local d'urbanisme. Il indique notamment la hauteur maximale des constructions. Gare aux immeubles élevés qui pourraient gâcher votre belle vue !

Achat d'un appartement neuf : les points à vérifier au moment de la signature

Vous avez trouvé l'appartement neuf de vos rêves ? Tenez compte de ces éléments au moment de signer les différents documents, contrat et acte de vente.

La qualité des prestations

Les prestations mises en oeuvre dans votre logement neuf diffèrent d'un promoteur à l'autre, et justifient le prix de vente et de revente de votre logement. Elles ont un impact direct sur votre confort de vie. Prenez soin de lire attentivement la notice descriptive, qui décrit l'ensemble des prestations dont vous bénéficierez : Votre salle d'eau sera-t-elle faïencée sur tous les murs, ou seulement l'un d'eux ? La cuisine sera-t-elle équipée, et de quelle manière ? Disposerez-vous de volets roulants électriques sur toutes les ouvertures ? Quelle sera l'épaisseur des cloisons entre la pièce de vie et l'espace nuit ? Autant d'informations précieuses à connaître avant de signer.

Les clauses suspensives

Pour vous protéger, faites inclure des clauses suspensives dans le contrat de réservation comme l'obtention d'un prêt bancaire. Lors de la signature de la réservation, vous devrez verser un acompte correspondant à maximum 5% du prix d'acquisition du bien. Si la banque ne vous accorde pas le prêt, vous pourrez récupérer cet acompte, mais uniquement si cette clause suspensive figurait dans l'offre.

La surface loi Carrez

Pour les logements situés dans une copropriété, la surface privative est exprimée en loi Carrez dans l'acte de vente. Cette mesure tient compte de la superficie des planchers des pièces dont la hauteur au plafond est d'au moins 1m80. La loi tolère une marge d'erreur de 5 %. Si en tant qu acquéreur vous constatez que la surface est inférieure de 5 % ou plus au chiffre communiqué dans l'acte de vente, vous pouvez demander une diminution du prix. Celle-ci sera proportionnelle à la surface manquante.