Le prix des terrains à bâtir en France

le-prix-des-terrains-a-batir-en-france

Le prix des terrains à bâtir en France

Les prix des terrains constructibles en France varient fortement en fonction de emplacement (la région et la proximité d’une grande ville) mais aussi des caractéristiques du terrain (la superficie, l’orientation, l’ensoleillement, la végétation, la proximité d’infrastructures...).

Toutefois, il existe des spécificités régionales qui nous permettent d’établir un prix référence selon la taille et l’emplacement.

Avant de vous lancer dans votre investissement immobilier, voici ce qu’il faut savoir...

Les prix des terrains constructibles

En prenant l’ensemble des terrains qui sont en vente aujourd’hui et les terrains récemment vendus, nous pouvons obtenir le prix moyen au mètre carré (en divisant le prix par la surface). Les chiffres montrent une grande disparité des prix sur le territoire.

Lorsque l’on se rapproche des bassins d’emploi, le prix du m2 augmente de manière significative. La problématique est la suivante : acquérir un terrain loin de votre travail mais moins cher à l’achat ou un terrain plus proche et donc beaucoup plus cher.

Un terrain qui n’est pas desservi par les transports en commun entraîne de coûts de déplacement (l’achat et l’entretien de votre véhicule ainsi que le carburant). Faites donc une simulation pour connaître le montant de ces frais.

Les 5 régions les plus chères :

  • L’Île-de-France est en tête avec un prix moyen par m2 de 214 €
  • Languedoc-Roussillon : prix moyen de 125 € par m2
  • Provence-Alpes-Côte-d’Azur : prix moyen de 125 € par m2
  • DOM : prix moyen de 118 € par m2
  • Alsace : prix moyen de 108 € par m2

Les 5 régions les moins chères :

  • Limousin : prix moyen de 17 € par m2
  • Auvergne : prix moyen de 35 € par m2
  • Bourgogne : prix moyen de 38 € par m2
  • Basse-Normandie : prix moyen de 41 € par m2
  • Franche-Comté : prix moyen de 49 € par m2

Ce qui fait varier le prix...

Parmi les principaux critères qui font varier les prix, l’on peut signaler :

  • l’emplacement
  • la qualité du sol
  • le réseau urbain (assainissement, eau, électricité, téléphone…)
  • le règlement d’urbanisme qui régit la zone

L’emplacement de votre terrain est primordial. Un terrain éloigné dont le mètre carré est moins cher engendra sur le long terme des frais et contraintes de déplacement qu’il faut prendre en compte. L'éloignement du terrain peut même entraîner des coûts de raccordement aux réseaux urbains.

Parfois négligés, l’environnement et la qualité du terrain sont essentiels lors de votre achat. En fonction de la qualité du sol (présence d’argile, terrain humide....) et des caractéristiques du terrain (par exemple un terrain en pente qui nécessite d’un nivellement important) le prix de votre terrain pourrait augmenter fortement.

Nota : il faut toujours se renseigner sur le plan local d’urbanisme (PLU) qui régit les conditions de construction et d’aménagement dans la zone. Ainsi le PLU peut limiter voire interdire certaines constructions (ce qui peut affecter la hauteur de la maison, le type de toit…).

Besoin d’un accompagnement personnalisé ? D’un devis détaillé ?

Contactez-nous pour parler de votre projet.